La Crypto-Monnaie en Islam ?

Le chapitre des règles du commerce en Islam

Les « crypto monnaies », appelés « crypto-actifs », sont des actifs numériques virtuels qui reposent sur la technologie de la blockchain (chaine de bloc) à travers un registre décentralisé et un protocole informatique crypté. Un crypto-actif n’est pas une monnaie. Sa valeur se détermine uniquement en fonction de l’offre et de la demande.

Réponse de Cheikh Abdellah dans le speed fiqh consacré aux règles de l’entrepreneur

De chez vous, étudiez votre religion avec des professeurs diplômés

Les crypto-actifs ne reposent pas sur un tiers de confiance, comme une banque centrale pour une monnaie. Il existe à ce jour plus de 1 300 crypto-actifs. Les plus connus sont le bitcoin, le ripple, l’ether, le litecoin, le nem et le dash.

En France, cela n’a aucun statut juridique clair et n’est pas reconnue comme un instrument financier.

Lorsqu’on échange de l’argent contre de l’argent, on se doit de respecter certaines conditions. Par exemple, on a le droit d’échanger des euros contre des dollars.

La condition est qu’il faut que cela se fasse de main à main aussitôt et non donner des euros et recevoir les dollars plus tard. On appelle cela « séance tenante ».

La problématique est que lors d’échange avec les crypto monnaies, cette condition n’est pas respectée. Et si cette condition n’est pas respectée, alors ceci est du riba et par conséquent la transaction est invalide.

Il y a 2 types de riba :

  • Riba Al-Fadl (Le surplus perçu)
  • Riba An-Nasia (L’échange retardé ou le prêt avec un surplus)

Allah ‘azza wa jal a interdit le riba :

Ceux qui mangent [pratiquent] de l’intérêt usuraire ne se tiennent (au jour du Jugement dernier) que comme se tient celui que le toucher de Satan a bouleversé. Cela, parce qu’ils disent: «Le commerce est tout à fait comme l’intérêt». Alors qu’Allah a rendu licite le commerce, et illicite l’intérêt. Celui, donc, qui cesse dès que lui est venue une exhortation de son Seigneur, peut conserver ce qu’il a acquis auparavant; et son affaire dépend d’Allah. Mais quiconque récidive… alors les voilà, les gens du Feu! Ils y demeureront éternellement.

Sourate Al Baqara – verset 275

Rejoindre notre institut

Cette réponse vous a été utile ? rejoignez notre cours de Fiqh ou découvrez l’ensemble des matières que nous enseignons

Nos autres articles

MyHOME EST DE RETOUR !

Le séminaire réservé aux femmes réouvre ses portes avec des nouveautés !

Inscrivez vous à la newsletter

Et ne ratez rien de notre actualité

Fin des inscriptions à 23:59 !

Paiement jusqu’à 10 fois sans frais

.
Vos informations ne seront jamais partagées avec des tiers