La nourriture qui est douteuse en Islam, que faire ?

Al hamdoulillah, Allah ‘azza wa jal n’a rien omis dans Le Coran et nous donne des explications pour qu’on ne s’égare pas.

Ce hadîth nous démontre que les choses sont claires en ce qui concerne ce qui est halâl et ce qui est harâm.

D’après Nu’mân Ibn Bachîr, qu’Allah l’agrée, 

le Prophète, que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui, a dit : 

« Certes le halâl est clair et certes le harâm est clair et il y a entre les deux des choses ambiguës que peu de gens connaissent. 

Celui qui s’écarte des choses ambiguës a préservé sa religion et son honneur. 

Quant à celui qui tombe dans les choses ambiguës il tombe dans le harâm, comme le berger qui fait paître ses bêtes près d’un enclos réservé et sont donc sur le point de rentrer dedans. 

Certes chaque roi a un domaine réservé et certes le domaine réservé d’Allah est Ses interdits.

Certes il y a dans le corps un morceau de chair, si il est bon alors l’ensemble du corps est bon tandis que si il est mauvais alors c’est l’ensemble du corps qui est mauvais, certes il s’agit du cœur ».

Al Boukhârî – Hadîth 52

Mouslim – Hadîth 1599

Réponse de Cheikh Abdellah dans le speed fiqh consacré aux règles de l’alimentation

De chez vous, étudiez votre religion avec des professeurs diplômés

Al hamdoulillah, Allah ‘azza wa jal n’a rien omis dans Le Coran et nous donne des explications pour qu’on ne s’égare pas.

Ce hadîth nous démontre que les choses sont claires en ce qui concerne ce qui est halâl et ce qui est harâm. 

Pour ce qui est des ambiguïtés, cela fait référence aux choses qui sont en apparence ambiguës mais qui de toute évidence ne le sont pas. Seules les personnes ayant la connaissance de ces choses peuvent prétendre y répondre de par la science qu’Allah ‘azza wa jal leur a donnée. Il est donc préférable pour ceux qui voient une ambiguïté dans une chose, de s’en écarter afin de ne pas se retrouver lésé. 

Il faut bien entendu éviter de tourner autour, de se rapprocher des ambiguïtés car sans la connaissance, cela mènera forcément à frôler et à tomber dans ce qui est interdit. 

Et al hamdoulillah, par Sa Grande Miséricorde et Générosité Allah soubhânahou wa ta’âlâ nous a clairement énoncé les interdits et le Prophète salla Allahou ‘alayhi wa sallam nous a clairement dit de nous écarter des ambiguïtés. Maintenant, tout cela dépend de l’intention du croyant.

Pour conclure, il est vraiment vital de purifier son cœur, suivre les conseils de notre Prophète bien aimé salla Allahou ‘alayhi wa sallam par cette invocation :

Ô Toi qui fais tourner les cœurs, affermis mon cœur sur Ta religion

Yâ Mouqallibal qouloûb thabbit qalbî ‘alâ dînik

يَا مُقَلِّبَ القُلُوبِ
ثَبِّت قَلْبِي عَلَى دِينِكَ